Contact

La prime exceptionnelle enfin officialisée n’est pas suffisante !

- Cliquez ci-dessus !


Les décrets « primes exceptionnelles » tant attendus pour les agents publics engagés dans la crise sanitaire sont parus.

L’UNSA Fonction Publique salue l’effort budgétaire. Ces primes participent à la reconnaissance de l’engagement des agents publics mobilisés partout, notamment dans les hôpitaux mais aussi à l’État comme dans les collectivités.

Cependant, ces textes n’ont pas fait l’objet d’un dialogue social malgré les demandes portées par les organisations syndicales depuis plusieurs semaines. Malheureusement, cette prime ne concernera pas tous les agents publics mobilisés.

- Dans la fonction publique de l’État, elle sera versée à certains selon l’appréciation du chef de service et non selon des critères qui auraient pu être définis dans le cadre du dialogue social.
- À l’hôpital, la zone géographique déterminera le niveau de cette prime. L’UNSA regrette cette différenciation.
- Dans les collectivités territoriales, les élus décideront de leur attribution. L’UNSA les appelle d’ores et déjà à voter des délibérations permettant à leurs agents de bénéficier de cette prime exceptionnelle.

- L’UNSA Fonction Publique attend également la parution du décret permettant aussi le versement de cette prime aux agents exerçant en EHPAD.

- L’UNSA Fonction Publique considère que le versement de cette prime exceptionnelle constitue une première marche. Elle reste un « one shot », qui ne répond pas aux revendications de revalorisation salariale et ne résout pas les enjeux d’attractivité des métiers de la fonction Publique.

- L’UNSA demande dès maintenant l’ouverture d’une négociation salariale plus globale.

Le 15 mai 2020

Luc FARRÉ

Secrétaire Général de l’UNSA Fonction Publique