Contact

6 NOVEMBRE 2020 : Lettre ouverte intersyndicale à la ministre de la Fonction publique

UNSA - CFTC - FA-FP - CGT - SOLIDAIRE - FSU

Madame Amélie de Montchalin
Ministre de la transformation et de la fonction publiques
Hôtel de Rothelin-Charolais
101 rue de Grenelle
75700 Paris

Les Lilas, le 6 novembre 2020

Madame la Ministre,

Dans le contexte de forte progression de l’épidémie, les organisations syndicales de la Fonction publique vous appellent solennellement à prendre les mesures d’urgence demandées depuis plusieurs semaines et sur lesquelles les tergiversations ne sont plus acceptables concernant les agent-es et le fonctionnement des services publics.

En particulier, nous demandons que les agents identifiés comme vulnérables soient informés, qu’ils ou elles ne doivent pas venir sur le lieu de travail et qu’ils et elles puissent bénéficier d’autorisations spéciales d’absence s’ils ou elles ne peuvent pas télétravailler, et que soient rétablies ces dispositions pour les personnels vivant avec des personnes vulnérables au domicile.

Il s’agit non seulement de les protéger mais aussi de protéger la société toute entière, à l’heure où tout doit être fait pour éviter la surcharge hospitalière. Le flou qui règne actuellement sur leurs droits est dangereux. Une information large sur les 11 pathologies concernées et un rétablissement des droits pour les personnels vivant avec une personne concernée par une de ces pathologies doivent être faits en urgence.

Par ailleurs, le fait d’avoir rétabli l’application du jour de carence depuis juillet 2020 est un élément qui a contribué à aggraver la progression de l’épidémie puisque cela conduit les salarié-es du privé et les agents publics à minorer leurs symptômes pour éviter des prélèvements sur salaire.
Il faut d’urgence cesser cette logique et abroger le jour de carence, injuste et inefficace en temps normal mais encore plus en période épidémique.

Enfin, un certain nombre de services publics continuent à fonctionner.

Nous partageons l’idée qu’ils sont essentiels à la cohésion sociale, cependant leur fonctionnement ne peut se faire au détriment de la santé et de la sécurité des agent-es, des usager-es et de la population tout entière.

Nous demandons que des procédures de protection claires pour les agent-es en contact avec le public soient mises en œuvre.

Nous demandons également des recrutements supplémentaires en urgence pour les nettoyages et désinfections des locaux, pour l’accueil des usager-es dans de bonnes conditions et notamment des élèves dans les écoles et les établissements d’enseignement.
Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, en l’expression de nos salutations respectueuses.

Luc Farré : Secrétaire Général de l’UNSA Fonction Publique
- Christian Cumin : Président de l’Interfon CFTC
- Pascal Kessler : Président de la FA-FP
- Baptiste Talbot : Coordinateur de la CGT Fonction Publique
- Gaëlle Martinez : Déléguée Générale de Solidaires Fonction Publique
- Benoît Teste : Secrétaire Général de la FSU