Contact

Décret n°2000-1139 du 24 novembre 2000 portant attribution d’une prime de technicité aux fonctionnaires du corps de l’inspection du travail

Le Premier ministre,

- Sur le rapport de la ministre de l’emploi et de la solidarité, du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, du ministre de l’équipement, des transports et du logement, du ministre de l’agriculture et de la pêche et du ministre de la fonction publique et de la réforme de l’État,

- Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’État ;

- Vu le décret n° 48-1108 du 10 juillet 1948 modifié portant classement hiérarchique des grades et emplois des personnels civils et militaires de l’État relevant du régime général des retraites ;

- Vu le décret n° 2000-747 du 1er août 2000 portant statut particulier du corps de l’inspection du travail ;

- Vu le décret n° 2000-748 du 1er août 2000 relatif aux règles de nomination et d’avancement applicables aux emplois de directeur régional et départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle et de directeur du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle des départements d’outre-mer,

- Article 1

Dans la limite des crédits disponibles, une indemnité de technicité est allouée aux fonctionnaires du corps de l’inspection du travail.
Au titre de l’année 2000, elle ne peut pas être attribuée aux fonctionnaires nommés dans un emploi de directeur régi par le décret n° 2000-748 du 1er août 2000 susvisé.

- Article 2

Le montant annuel servant de base au calcul des crédits pour l’attribution de l’indemnité mentionnée à l’article 1er du présent décret est fixé par arrêté conjoint du ministre chargé du travail, du ministre chargé de l’agriculture, du ministre chargé des transports, du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget.
Le montant des attributions individuelles ne peut excéder le double du montant moyen budgétaire.

- Article 3

Le ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, la ministre de l’emploi et de la solidarité, le ministre de l’équipement, des transports et du logement, le ministre de l’agriculture et de la pêche, le ministre de la fonction publique et de la réforme de l’État et la secrétaire d’État au budget sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui prend effet au 1er janvier 2000 et sera publié au Journal officiel de la République française.