Contact

Plan Santé au travail 2010-2014

Quatre axes d’intervention pour le Plan santé au travail 2010-2014 discuté au COCT (Conseil d’orientation des conditions de travail)

Le deuxième Plan santé au travail 2010-2014 qui a été présenté au COCT (Conseil d’orientation des conditions de travail) , ce mardi 11 mai 2010, a pour but notamment de « rechercher des synergies avec l’ensemble des plans de santé publique, en mobilisant les organisations professionnelles et syndicales et en plaçant les entreprises au centre de la stratégie qu’il décline ».

C’est ce qu’indique le document transmis aux partenaires sociaux avant la réunion de cette instance de concertation( voir document en pièce jointe) . « Le combat pour l’emploi engagé du fait du ralentissement économique conjoncturel doit aller de pair avec la volonté commune de tout faire pour mieux prévenir la pénibilité par une politique de prévention primaire plus effective, assurer à chacun la préservation de son intégrité physique et psychique, son bien-être au travail, et le bénéfice de conditions de travail de qualité. […] La santé au travail et l’amélioration des conditions de travail sont tout à la fois une clef de la performance économique et sociale et de la compétitivité, une exigence pour le recrutement et le développement de l’emploi dans certains secteurs professionnels, enfin une condition du maintien en activité des salariés les plus âgés et de la valorisation de leur expérience. »

Outre l’objectif transversal de travailler mieux à tous les âges de la vie, quatre axes majeurs seront mis en œuvre par le « PST 2 » :

- Développer la production de la recherche et de la connaissance en santé au travail dans des conditions de pérennité, de visibilité et de rigueur scientifique, et en assurer la diffusion opérationnelle, jusqu’aux entreprises et à leurs salariés.

- Développer les actions de prévention des risques professionnels, en particulier des risques psychosociaux, du risque chimique et des TMS.

- Renforcer l’accompagnement des entreprises dans leurs actions de prévention, en s’attachant tout particulièrement aux entreprises de moins de 50 salariés, souvent dépourvues de représentation du personnel, mieux les informer des enjeux de la prévention et leur procurer les outils indispensables et adaptés.

- Renforcer la coordination et la mobilisation des différents partenaires, tant au niveau national que dans les régions et assurer, au travers de la mise en œuvre de la réforme des services de santé au travail, la place de ces acteurs dans la stratégie de prévention.

« Ce nouveau plan doit s’inscrire dans un contexte plus général qui suppose de traduire la stratégie européenne de santé au travail communautaire 2007-2012, qui pose notamment le principe d’une réduction de 25 % du taux d’incidence global des accidents du travail. »

Il suppose également « de contribuer à la stratégie européenne pour l’emploi pour renforcer les taux d’activité des seniors en particulier en favorisant la prévention primaire de la pénibilité », « de renforcer notre réactivité face au développement de certains risques, comme les risques psychosociaux », ou encore « de prendre en compte l’impact sur les salariés des nouvelles formes d’organisation des processus productifs et d’accentuer fortement l’amélioration des conditions de travail ».


P.-S.

Cliquez sur l’icône PDF pour consulter le document !

titre documents joints