Contact

CTS du 26 juin 2013

Déclaration liminaire

Monsieur le Président,

L’UNSA choisit d’évoquer et d’alerter cette instance en ne prenant en compte que des sujets qui concerne les compartiments ministériels en présence dans les services déconcentrés. En effet, d’autres instances permettent aux organisations syndicales de s’exprimer sur des sujet qui impactent nos ministères.

- C’est la raison pour laquelle, l’UNSA tient à attirer l’attention de la DGP sur des points qui concernent plus particulièrement « la vie » des DIRECCTE/DIECCTE :

- Le « possible retour » des collègues de la CCRF, affectés en DDI, vers les UT des DIRECCTE, au regard des scenarii issus du rapport Weiss/Rebière ,et en particulier le troisième évoqué.
En effet, le relogement de certaines UT est envisagé avec les coupes sombres sur les M2 exigées par France Domaines. Dans certains départements, les effectifs à accueillir ne seraient pas anodins. Une anticipation et un suivi particulier semblent donc incontournables.

- Le vieillissement de la population dans les DIRECCTE/DIECCTE et l’absence d’une GPEC digne de ce nom, au regard du fait qu’il faut un temps spécifique entre le passage du concours, la formation initiale et la prise de poste. Les services commencent à constater des départs plus soutenus des agents, en retraite, ce qui génère des difficultés sur le tuilage et la passation des dossiers, sans parler de la perte de compétences liée à l’expérience et aux savoirs faire.

- Le relogement de la DIECCTE de La Réunion qui pose problème et pour lequel les agents se sont mobilisés au travers d’une pétition et d’une lettre intersyndicale (en cours de rédaction à la date du CTS) à destination du Préfet de La Réunion pour l’alerter sur les difficultés d’organisation et de fonctionnement relatifs au projet « La Providence ».

- Enfin, pour la DCSTEP de Saint Pierre et Miquelon : bien que n’étant pas une DIECCTE, les collègues ont alerté l’UNSA et ont exposé le problème d’abondement de crédit (CCRF) pour la mise en conformité et le contrôle technique d’un véhicule de service qui devient urgent, la période hivernale étant plus précoce qu’en métropole.