Contact

Boycott du CHSM du 27 juin 2011

- "L’UNSA a toujours participé aux différents CHSM et Centraux jusqu’à présent.

Elle l’a été à celui du 17 mai, convoqué pour les raisons tragiques que nous connaissons tous : événement qui tend certes à continuer ailleurs dans le public et dans le privé mais qui, à notre avis, est un tournant dans la reprise en main de nos structures ministérielles.

- En confirmant la position de boycott prise ce vendredi après avoir connu celle du SNUTEFE, l’UNSA maintient son boycott du CHSM de cet AM pour notamment les raisons explicitées dans les différentes déclarations liminaires faites au dernier CTPM :

- ** sur l’absence du dialogue social,

- ** la non prise en compte de la parole des représentants des personnels,

- ** le « raidissement » de la ligne hiérarchique et de son management notamment par la confusion volontaire, par la contradiction des ordres donnés à l’égard des personnels.

- Il aurait pu paraître « déraisonnable et contradictoire » de ne pas siéger à cette instance, à condition

- ** que nous servions à quelque chose

- ** que nous puissions infléchir en un sens plus humain et tourné vers une amélioration des relations professionnelles et vers une écoute et une compréhension des problématiques « du pourquoi le travail rend les agents malades ».

- Nous commençons à ne plus croire à cette méthode du monologue entre nos 2 « colonnes », administration et OS de cette instance.

- Les CHSM précédents ne nous ont pas montré une telle évolution, ni même un début : pourquoi aurions nous plus ce jour satisfaction ????

- A notre avis, il y a un moment où les personnels de l’UNSA souhaitent dire « NON » et ils l’ont d’ailleurs déjà montré dans des intersyndicales pour les CTPR et les CHSR dans les DIRECCTE.

- Martine NOULIN