Contact

TROP C’EST TROP !

LA COLÈRE DES CONTRÔLEURS DU TRAVAIL NE CESSE D’ÊTRE FALLACIEUSEMENT EXPLOITÉE...

Le dossier que l’UNSA ITEFA a porté DEPUIS 2008 devant CINQ ministres successifs et le soutien de plus de 1600 contrôleurs n’ont pas encore permis de trouver une solution acceptable.

Dommage qu’une grande unité syndicale n’ait pu voir le jour à ce moment...et ce n’est pas le dernier appel de FO qui contribuera à convaincre le Ministre actuel qui a compris les divergences profondes des différentes organisations syndicales, comme les collectifs qui émergent ici ou là, bien qu’il reconnaisse le bien-fondé de la demande des C.T.

CESSONS DE NOUS DIVISER ET RETROUVONS-NOUS AUTOUR D’UNE TABLE !

Pour l’UNSA ITEFA, le pire provient de l’absence de reconnaissance de la spécificité du corps des contrôleurs du travail et des missions qui lui ont été confiées, portant une atteinte grave à la défense des droits des salariés et à l’effectivité de l’application du droit dans notre Pays. C’est méconnaître profondément l’action des contrôleurs du travail, c’est méconnaître ce qu’en a dit le Conseil Économique et Social depuis 1996.

Le dernier rapport IGAS (septembre 2012) sur l’inspection du travail est édifiant sur l’approche et la technicité dont les Contrôleurs du travail doivent faire preuve, mais pour autant il ne remet pas en cause l’architecture des services et souligne l’appui qu’il convient d’apporter aux C.T.

Demander à ce que les C.T. fassent partie du corps « de l’inspection du travail » avec une grille de A type est une gageure propre à opposer les agents voire à tirer vers le bas encore plus le corps de l’inspection du travail.

ALORS OUI À LA GRILLE DE « A TYPE » POUR TOUS LES CONTRÔLEURS DU TRAVAIL !

Mais dans un corps spécifique reconnu comme tel et sans risque hémorragique dans la fonction publique.

Car vous méritez mieux que d’être des « sous inspecteurs du travail » !

L’UNSA ITEFA ne sera pas parmi les fossoyeurs d’un système que certains s’acharnent à détruire soit par méconnaissance, soit par idéologie.

Alors, comme le ministre Michel SAPIN s’y est engagé lors du CTM du 17 juillet, ouvrons une négociation, il faut absolument déboucher sur une solution digne pour les C.T.

Profitons des chantiers ouverts par le Ministre sur le système d’inspection du travail pour faire cadrer la revalorisation des contrôleurs du travail avec les choix que nous porterons.

Avec l’UNSA ITEFA défendez votre profession, ses missions, sa technicité et la reconnaissance qui va de pair.

L’UNSA ITEFA reste mobilisée et s’il le faut nous ne cesserons de dénoncer publiquement ceux qui freineraient l’évolution de ce dossier.


P.-S.

- Cliquez sur l’icône PDF pour consulter le tract "Trop c’est trop" !

titre documents joints