Contact

Stigmatisation des bénéficiaires du RSA : STOP !

Alors que 4 millions de Français sont au chômage et que la crise continue à produire ses effets, plusieurs déclarations visant à présenter un projet de loi stigmatisent les bénéficiaires du RSA en les considérant comme des assistés.

Ces annonces sont inacceptables pour l’UNSA car elles sont contraires à l’objectif poursuivi avec la mise en place de cet outil d’incitation au retour vers l’emploi.

Chaque mois, les chiffres du chômage indiquent une augmentation du nombre de chômeurs de longue durée donc de personnes qui basculent dans les régimes de minima sociaux.

L’UNSA considère qu’il est urgent de s’attaquer aux causes et d’améliorer les mécanismes d’insertion et non pas de rechercher des solutions sur le dos des personnes souvent fragilisées par les accidents de la vie. Toutes les études démontrent que les bénéficiaires des minima sociaux veulent retrouver un emploi. Le stéréotype de l’oisiveté relève plus de l’image d’Epinal que de la réalité.

L’UNSA estime très dangereux, pour la cohésion de notre société, d’alimenter une opposition entre les populations qui ne résoudra en rien les véritables carences de notre modèle social.

Pour l’UNSA, des moyens supplémentaires doivent être donnés à Pôle Emploi pour un meilleur accompagnement des demandeurs d’emploi. Le labyrinthe institutionnel (la formation dépend des régions, le RSA des départements, le chômage et l’indemnisation de Pôle Emploi) doit trouver un pilote afin de faciliter le parcours des demandeurs d’emploi dans leur projet de retour à l’emploi.

Luc Bérille
Secrétaire général