Contact

INTEFP : CA du 27 mars 2014

L’institut national du travail va mal !

Déclaration liminaire

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les membres du conseil,

L’institut national du travail va mal !

Non, parce qu’il y aurait une mauvaise gestion, mais parce qu’il ne lui est pas donné les moyens de fonctionner correctement.

Lors du dernier conseil d’administration le 30 octobre 2013, l’UNSA ITEFA avait déjà appelé votre attention sur l’effort que doit faire l’institut concernant le PTE en 2014, 2015 et 2016.

Cinq mois se sont écoulés et les difficultés attendues se font jour sans qu’aucune solution préalable n’ait été trouvée.

À la fin de cette année, 205 lauréats de l’EPIT et 80 IET vont devoir cohabiter au sein de cet institut qui n’a pas les capacités de les accueillir :

- Pas de locaux suffisants, ni sur place ni dans les CIF,

- Une construction de la formation difficile parce que les effectifs de l’INTEFP sont insuffisants pour à la fois suivre et coordonner les différents modules,

- Une ressource formative insuffisante dans certains domaines comme les mutations économiques, le travail illégal ou dissimulé, la médiation-conciliation.

Cette situation inquiète fortement les lauréats de l’EPIT quant aux connaissances qu’ils auront à mettre en œuvre dès l’automne.

- Le message envoyé à ces agents et aux futurs lauréats est celui du : « débrouillez-vous ! » pour rester poli.

Pour les agents de l’INTEFP, s’ajoutent en plus les difficultés face à une organisation et un management qui gagneraient à être plus à l’écoute, à mieux communiquer et avoir un dialogue social encore plus constructif.

Une autorité voudrait faire échouer une réforme qu’elle ne s’y prendrait pas autrement : c’est une responsabilité collective que nous porterons..., certains plus que d’autres !

Attention aux gâchis humains et financiers !

Pour autant, revenons à l’ordre du jour, même si un point concernant la tutelle doit être éclairci comme l’ UNSA ITEFA l’avait fortement souligné le 30 octobre 2013.

- Avez-vous une réponse à nous donner ?

-*Réponse :

- Un projet de « décret balai » est en cours d’élaboration avec le concours de la Direction des Affaires Juridiques (DAJ) pour tous les Ets publics sous tutelle. Il devrait prochainement être finalisé.

Une remarque s’impose : un « toilettage du texte », décret en conseil d’Etat, est nécessaire, car il est encore fait référence aux DRTEFP et de DDTEFP et pas seulement à la DAGEMO.

- Forte inquiétude de la tutelle qui va en informer la DAJ, car la DRH ne l’avait pas envisagée.

L’UNSA ITEFA rappelle qu’elle souhaite être associée à la construction de ce décret et qu’elle n’entend pas être mise devant le fait accompli lors d’un CTM « Travail » : habitude en progression de la DRH depuis les nouveaux textes sur le dialogue social.

Vraisemblablement, une différence d’interprétation du dialogue social
entre administration et OS. !!!!

L’UNSA ITEFA demande qu’un décret séparé soit proposé pour chaque versant « santé/solidarité et travail » afin que les votes en CTM de chaque secteur soient éclairés au regard des spécificités des établissements concernés.

- La tutelle ne peut s’engager sur le sujet.

- Sur les difficultés à trouver des locaux et des formateurs l’INTEFP concède qu’il y a des difficultés que cela accroit la charge de travail des responsables de projet mais reste optimiste puisqu’elle a saturé son plafond d’emploi.

L’UNSA ITEFA rappelle qu’il est plus facile de saturer le plafond d’emploi au regard du fait qu’il a été diminué et que cette réponse n’en est pas une, sauf de sous-entendre qu’aucun recrutement « nouveau » n’est envisagé...

Ce qui implique une charge de travail en forte augmentation, répartie sur un effectif identique et provoque : stress, tension et une forte inquiétude des agents de l’INTEFP, les IET et les ITS.

- L’INTEFP indique qu’elle discute avec la tutelle, (voir le compte rendu au bas de cet article : point d’information sur la situation des effectifs).


P.-S.

Cliquez sur l’icône PDF pour consulter le compte rendu du C.A. !

titre documents joints