Contact

Fonction publique : ou la démesure du monologue social !

- Cliquez ci-dessus !


- Si le dialogue social se mesure en nombre de réunions comme vient de l’écrire le Premier Ministre (voir le courrier au bas de cet article), le nombre d’amendements déposés sur le projet de loi de réforme de la Fonction Publique est plutôt révélateur du monologue social instauré par le gouvernement.

Un rétro planning qui en dit long…

- 50 réunions pendant 7 mois de mars à octobre, sans retour, sans appréciation, ni communication de projets de textes sur des thématiques imposées.
- Pas de concertation, pas de négociation pendant les 3 mois suivants.
- Un projet de loi découvert 15 jours seulement avant la date buttoir de dépôt des amendements et qui comprend des annonces jamais évoquées au cours de ces réunions !

Résultat : l’UNSA dépose plus de 100 amendements.

- 100 amendements qui montrent clairement que le gouvernement pratique le monologue social et ne tient pas compte des propositions constructives de l’UNSA pour la fonction publique et ses agents.

L’UNSA Fonction Publique demande au gouvernement de prendre le temps nécessaire pour qu’un véritable dialogue social qui fait avancer positivement la fonction publique permette un projet de loi utile et non régressif.
Les droits des agents publics, qui ont renouvelé récemment leur confiance à leurs représentants, doivent être renforcés et non affaiblis.

Bagnolet le 6 mars 2019