Contact

Allocation Rentrée Scolaire 2008 (ARS)

- L’Allocation de rentrée scolaire (Ars) est versée, sous condition de ressources, aux familles aux revenus modestes qui ont des enfants scolarisés de 6 à 18 ans

Son montant, par enfant et par an, est désormais modulé en fonction de l’âge de l’enfant. Il est de :

- 272,59 € pour les enfants âgés de 6 à 10 ans (sans changement)

- 287,59 € pour les enfants âgés de 11 à 14 ans (+ 15 €)

- 297,59 € pour les enfants âgés de 15 à 18 ans (+ 25 €)

Pour percevoir cette allocation, à la rentrée 2008, les revenus nets de 2006 catégoriel (année n- 2) ne doivent pas dépasser :

- 21 991 € pour un enfant,
- 27 066 € pour 2 enfants,
- 32 141 € pour 3 enfants,
- + 5075 € par enfant en plus.

- Démarches :

Les familles qui perçoivent au moins une prestation familiale et sociale n’ont, en principe aucune démarche administrative à effectuer.
Par contre les familles ayant un seul enfant à charge et non allocataire d’une prestation doivent faire la demande auprès des services du personnel d’allocation de rentrée. En principe, l’allocation de rentrée scolaire 2008 pour les enfants de 6 à 16 ans devrait être versée automatiquement.

Pour les jeunes de 16 à 18 ans, l’allocation est versée sur justificatif de scolarité et d’apprentissage .

- A savoir

L’allocation sera versée à partir du 20 août 2008.

POUR L‘UNSA, LE COMPTE N’Y EST PAS ! ! !

- Il faut se rappeler que l’État a économisé 250 millions d’euros sur le dos des familles à l’occasion de la majoration unique des allocations familiales à 14 ans au printemps dernier au lieu de 11 ans comme cela était auparavant. Cette modulation de l’ARS ne représente qu’une augmentation globale de l’ordre de 20 à 40 millions d’euros.

- Par ailleurs, pour les familles dont les enfants ont entre 6 et 10 ans , le montant de l’ARS est inchangé, ce qui, compte tenu de l’inflation, représente une diminution de 7 à 8 euros !

- Toutefois, le principe d’une différenciation, selon l’âge, du montant de l’ARS nous paraît aller dans le bon sens, si l’on considère que le coût de la rentrée scolaire est plus élevé quand l’enfant progresse dans son parcours scolaire, bien que le montant des augmentations proposées soit, pour l’UNSA, notoirement insuffisant...
On peut regretter cependant , qu’une distinction n’est pas été établie en fonction de la classe des élèves.

- SURTOUT, N’OUBLIEZ PAS DE FAIRE LA DEMANDE DE "L’AIDE À L’ÉDUCATION", prestation ministérielle de nos services et du "COMPLÉMENT LOGEMENT ETUDIANTS".

- Nous rappelons que l’aide à l’éducation s’adresse de plus, aux familles dont les enfants sont en classes maternelles.


P.-S.

- Vos correspondants CNCAS :

- gerard.mercadier@travail.gouv.fr

- laurence.castillon@travail.gouv.fr