Contact

Une charte pour garantir la qualité des stages en entreprise.

Face à la multiplication des abus dénoncés par les stagiaires en entreprise, le Bureau national de l’UNSA a adopté le 15 mars, le principe d’une charte nationale précisant les droits et les devoirs du stagiaire, de l’établissement de formation et de l’entreprise.

Cette charte doit être élaborée en concertation entre l’État, les partenaires sociaux et les organisations de lycéens et d’étudiants. Elle contribue à lutter contre toutes discriminations dans l’accueil des jeunes en entreprise.

Un livret de stage remis au jeune l’informe sur la charte, sur ses droits, contribuant ainsi à la bonne réalisation du stage.

Pour l’UNSA, les stages doivent être limités à six mois par an et faire l’objet d’une gratification au-delà du troisième mois de présence dans l’entreprise.

Le stagiaire doit être accompagné par un tuteur dans l’entreprise et un référent dans l’établissement de formation qui assure son suivi.

Obligatoire, la convention de stage précise les objectifs pédagogiques, la durée du stage, l’indemnisation des différents frais, la gratification et la mission du tuteur.

L’entreprise met en œuvre les activités décrites par la convention tout en respectant le code du travail, les dispositions conventionnelles et les règles d’hygiène et de sécurité.

(Cette charte est disponible sur le site Internet de l’UNSA)