Contact

Sommet syndical européen : « Dialogue pour une Europe sociale »

La Confédération européenne des syndicats (CES) a organisé à Bruxelles, le 19 mars dernier, un sommet syndical européen.

Ce grand rendez-vous intitulé « Dialogue pour une Europe sociale avec les syndicats européens » a mobilisé la secrétaire générale de la CES, Bernadette Segol, de nombreux secrétaires généraux des organisations affiliées (Allemagne, Royaume Uni, Italie, Espagne, Belgique, Grèce, France), le commissaire européen pour l’emploi, Laszlo Andor, et bien d’autres responsables politiques.

A cette occasion, la secrétaire générale de la CES a lancé un avertissement au Conseil européen qui s’est réuni les 20 et 21 mars : « L’austérité ne fonctionne pas ; il est urgent d’ouvrir une nouvelle voie pour l’Europe ». Avant d’ajouter : « Demain, le Conseil européen discutera de politique économique, industrielle et énergétique. Ces politiques pourraient relancer la croissance. Mais elles n’y parviendront pas parce que la politique industrielle ne dispose pas d’instruments pour créer des emplois, la politique énergétique manque d’ambition et la politique économique est basée sur l’austérité et la déréglementation. Ce sont de mauvaises politiques ».

- Dans le cadre de la campagne « Une nouvelle voie pour l’Europe », la CES revendique un grand plan d’investissement européen capable de doper la croissance et de créer de nombreux emplois de qualité. Cette voie devrait permettre de réduire les déficits et l’endettement, de lutter contre le chômage, et de préparer l’avenir de l’Europe.

- Désormais, tous les regards sont tournés vers le 4 avril pour réussir l’Euro-manifestation organisée par la CES à Bruxelles. L’UNSA, qui partage pleinement les positions de la CES, y sera présente.

- A voir aussi : http://www.etuc.org/fr/presse/une-nouvelle-voie-pour-leurope-maintenant