Contact

Retraites : l’allongement de la durée de cotisation désormais officiel à 41,5 ans pour la retraite à taux plein pour les agents nés 1955

- Au JORF du 2 août 2011 est paru le décret no 2011-916 du 1er août 2011 portant application de l’article 17 de la loi no 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites relatif à la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein et à la durée des services et bonifications nécessaire pour obtenir le pourcentage maximum d’une pension civile ou militaire de retraite applicable aux assurés nés en 1955

- Le décret porte à 41,5 ans, soit un trimestre supplémentaire, la durée de cotisation nécessaire pour une retraite à taux plein pour les générations nées à partir de 1955 :

« La durée d’assurance nécessaire pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein et la durée des services et bonifications nécessaire pour obtenir le pourcentage maximum d’une pension civile ou militaire de retraite sont fixées à 166 trimestres pour les assurés nés en 1955 », stipule le décret.

- Ce nombre de trimestres est fixé de manière à maintenir constant le rapport constaté en 2003 entre la durée de cotisation et la durée moyenne de la retraite, est-il précisé. !!!

- Actuellement, la durée de cotisation est de 40 ans et trois trimestres (pour la génération 1951) et doit passer en 2012 à 41 ans (pour la génération 1952). La réforme des retraites de 2010 a prévu qu’elle passerait ensuite à 41 ans et un trimestre en 2013 (pour les générations 1953 et suivantes).

- L’allongement de la durée de cotisation à 41,5 ans pour la retraite à taux plein a été entériné mardi par le gouvernement qui qualifie d’"évolution logique" cette mesure fortement décriée par les syndicats.

- Cet allongement de la durée de cotisation à 41,5 ans, qui intervient un mois après l’entrée en vigueur de la réforme des retraites de 2010 reculant de 60 à 62 ans l’âge légal de départ, a suscité une levée de bouclier de la part des syndicats, qui ont dénoncé une "double peine", après la réforme des retraites de 2010 dont la mesure phare prévoyait le recul à 62 ans de l’âge légal de départ.

- En cliquant sur l’icône jointe à cet article, vous pourrez prendre connaissance du texte intégral.


titre documents joints