Contact

Négociation Fonction publique : L’UNSA exige des améliorations !

- La négociation Fonction publique « parcours professionnels, carrières, rémunérations » (PPCR) s’est poursuivie le 5 mai.

- 3ème réunion sur les 4 prévues qui poursuit l’examen des projets des grilles B et A dans le cadre de la négociation sur l’avenir de la fonction publique, et la rénovation des grilles indiciaires des corps et cadres d’emplois des catégories C, B et A.

Pour l’UNSA, les propositions du gouvernement ne sont pas acceptables en l’état, notam­ment pour ce qui concerne les car­riè­res (indi­ces de recru­te­ment, fins de grilles, ...)..

Il est indispensable que les lignes bougent, significativement.

La réu­nion a porté sur l’étude les pro­po­si­tions du gou­ver­ne­ment concer­nant les caté­go­ries B et A, après l’examen fin avril des pro­jets concer­nant la caté­go­rie C.

Le calen­drier d’appli­ca­tion pro­posé n’est pas rece­va­ble : l’UNSA reven­di­que que les pro­po­si­tions per­met­tent à tous les agents, frap­pés depuis 2010 par le gel du point d’indice et une aug­men­ta­tion pro­gram­mée des coti­sa­tions retrai­tes, de béné­fi­cier rapi­de­ment d’effets nets posi­tifs.

L’UNSA Fonction publi­que fait le choix du syn­di­ca­lisme utile.

C’est pour­quoi elle est atta­chée à la réus­site de cette négo­cia­tion dans l’inté­rêt des per­son­nels. Encore faut-il que soient tra­cées de réel­les pers­pec­ti­ves pour les agents publics ?

L’UNSA veut que la négo­cia­tion « PPCR » débou­che concrè­te­ment et rapi­de­ment pour tous les agents : pour ce faire, il est indis­pen­sa­ble que les lignes bou­gent, signi­fi­ca­ti­ve­ment.

- La balle est dans le camp du gou­ver­ne­ment.