Contact

L’autorité de l’État mise à mal dans ses fonctions régaliennes :

LES AGENTS DE L’INSPECTION DU TRAVAIL en paient encore le tribut !

Depuis plusieurs semaines, des actes graves d’incivilité et des agressions inacceptables se sont déroulés dans certaines régions (Pays de la Loire, Champagne- Ardenne notamment) au cours de contrôles et montrent que les interventions des agents de l’inspection du travail se font régulièrement dans un climat d’irrespect certes de l’autorité de l’État mais également de leur propre sécurité.

L’UNSA- ITEFA a toujours condamné fermement ces actes de violence et de non respect de la personne humaine : elle souhaite en premier apporter son soutien actif aux agents, qui ont subi « de plein fouet » ces agressions dans un contexte national dur et difficile.

- Notre organisation s’est toujours portée partie civile aux actions pénales engagées et continuera à le faire systématiquement pour rappeler d’une part la réalité et la difficulté de leur métier et d’autre part la légalité de leurs interventions.

Mais, elle refuse avec force et vigueur que les personnels de l’inspection du travail deviennent « des boucs émissaires » de certains et elle demande que soient condamnés avec la plus grande rigueur de tels actes portant atteinte à l’autorité exercée au nom de l’État dans le cadre de leurs missions d’inspection.

Si l’UNSA- ITEFA a été informée par le cabinet des dispositions prises par le Ministre :

- Lettre aux intéressés ;

- Note aux DIRECCTE pour leur demander de mettre en place des dispositifs idoines (cellule d’appui et de soutien notamment) ;

- Saisine des ministres de la justice et de l’intérieur pour leur signaler l’extrême sensibilité de ces dossiers afin que des suites rapides et appropriées soient données par les Parquets ;

elle s’est étonnée grandement du « silence » de la Direction Générale du Travail, qui n’a jugé pas nécessaire d’alerter les syndicats du ministère de ces évènements et agressions pourtant loin d’être « anodins » ! et elle dénonce fermement cette attitude révélatrice de la dégradation du dialogue social.

Devant un tel constat de violence et de non reconnaissance du métier de ces personnels, l’UNSA- ITEFA continuera à dénoncer cette dégradation des valeurs républicaines frappant tous les domaines économiques et sociaux mais également à exiger une juste reconnaissance de l’Autre par la valorisation de l’exercice des Métiers de l’inspection du travail, pourtant au cœur des préoccupations de nombreux citoyens dans leur vie quotidienne.

Ainsi, l’UNSA –ITEFA a rappelé fermement, dans son entretien téléphonique avec le cabinet,

- les difficultés croissantes des personnels pour exercer sereinement leurs missions ;

- l’affirmation controversée de la légitimité du Ministère dans ses compétences au service du Travail, de la Formation professionnelle mais également de l’Emploi ;

- le dossier des contrôleurs du travail (CT), encore en discussion pour une juste reconnaissance de leur spécificité.

Vous pouvez compter sur L’UNSA-ITEFA pour veiller avec rigueur
au respect de la légitimité du Ministère du Travail
et de ses missions et à celle de ses personnels,
Et le rappeler avec vigueur au Ministre du Travail !