Contact

L’UNSA Fonction publique défend le protocole PPCR ! (Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations)

- L’UNSA Fonction Publique a été reçue pour la deuxième fois en bilatérale par le Ministre de l’Action et des Comptes publics ce mercredi 26 juillet.

- L’UNSA Fonction Publique a rappelé son attachement à voir appliquer le protocole PPCR dont elle est signataire, dans son entier et dans le respect du calendrier prévu.
- L’UNSA Fonction publique considère que toutes les annonces du gouvernement et du Président de la République sur la fonction publique depuis la publication de l’audit de la cour des comptes fin juin 2017 sont autant de mauvais signaux donnés aux agents publics.
- Inquiets, les agents s’interrogent sur la logique d’action du gouvernement. Alors que chaque jour, la population française peut mesurer l’engagement, l’implication et l’efficacité des agents publics notamment en matière de protection des personnes, ils paraissent être la cible désignée par les annonces gouvernementales pour réduire les coûts budgétaires.
- Pour l’UNSA, la reconnaissance et le respect des agents passent par l’application par les employeurs publics de l’ensemble des accords que ceux-ci ont conclu. Le protocole PPCR en fait partie.
En effet, cet accord a permis de mettre fin à la baisse des rémunérations et du pouvoir d’achat constatée de 2010 à 2015. Sa mise en œuvre doit maintenant être poursuivie.
Le ministre, Gérald Darmanin, a confirmé que l’État l’appliquerait mais que les contraintes budgétaires pour 2018 l’amènent à envisager un décalage du calendrier.
- Pour l’UNSA Fonction publique, le calendrier de ce protocole doit être respecté.

- Lors de cette rencontre, l’UNSA a rappelé la promesse présidentielle de dégager via la hausse envisagée de la CSG un gain de pouvoir d’achat pour tous les salariés français. Il serait équitable de permettre aux agents publics, contractuels comme fonctionnaires, de bénéficier de ce gain alors même que les agents publics seront également impactés par la hausse et l’extension de la CSG.

Par ailleurs, pour l’UNSA Fonction Publique il est important que le ministre des comptes publics cède le pas à celui de l’action publique pour ouvrir des perspectives positives aux agents.

Bagnolet le 26 juillet 2017

Luc Farré
Secrétaire Général de l’UNSA-Fonction Publique