Contact

Catégorie "C" : CE QUI VA CHANGER...

GRACE Á L’ACCORD SIGNÉ PAR L’UNSA EN JANVIER 2006
AVEC LA FONCTION PUBLIQUE :

- UN ÉCHELON SUPPLÉMENTAIRE EST CRÉÉ
EN FIN DE CHAQUE GRADE Á COMPTER DU 1ER DECEMBRE 2006 !

DU GRAIN À MOUDRE

- A compter du 1er décembre 2006, la carrière des adjoints administratifs se poursuivra jusqu’à 367 INM en adjoint (contre 351 INM aujourd’hui soit + 16 points), jusqu’à 391 INM en AAP2 (contre 368 INM soit + 13 points), jusqu’à 415 INM en AAP1 (contre 393 INM soit + 22 points).

- Est même envisagé par l’accord, la possibilité de passer au cours des années ultérieures en AAP1 à 429 INM, cet indice venant déjà d’être obtenu pour les Maîtres Ouvriers Professionnels.

- Bien entendu et comme toujours les partisans du TOUT OU RIEN vous diront que ce n’est rien... et qu’eux : ils auraient décroché la lune ! ! !

- Nous, à l’UNSA, on ne vous dit pas que l’on a obtenu le Pérou ! ! !

Mais on vous dit ceci : prenons l’exemple d’un adjoint administratif :

- a) Un adjoint commence en moyenne sa carrière à 21 ans et devra la poursuivre jusqu’à 61 ans pour obtenir ses 40 annuités de retraite. Aujourd’hui (nous prenons un collègue qui ne sera jamais promu AAP2) il termine sa carrière au bout de 26 ans à 351 INM et stagnera donc 14 ans à 351 INM.

- À compter de juillet 2006, il restera 4 ans à 351 INM mais pendant 10 ans, il sera à 367 INM.
Soit un gain de 367 - 351 = 16 points X 4,47 €(valeur du point) = 71, 50 € (468,50 F) supplémentaires par mois, soit 858, 24 € par an (5 622 F) soit pour 10 ans 56 220 F.

- b) À 61 ans, une collègue adjoint a une espérance de vie de 26 ans. Sa retraite sera classiquement calculée sur 75% de son dernier indice. Elle percevra donc à la retraite
5 622 F x 75% = 4 216 F supplémentaires par an par rapport à aujourd’hui et en 26 ans 4 216 F x 26 ans = 109 616 F de plus qu’avant l’accord.

- Soit un gain total de 56 220 F + 109 616 F = 165 836 F (soit près d’une année et demi de salaire supplémentaire).

Ce que l’on a obtenu en plus ! ! !

- Ces dispositions ne toucheront que le côté "Solidarité" :

- Une augmentation à 40% du taux maximal de promotion en catégorie B type (côté solidarité)- par en liste d’aptitude (donc sans concours !!!) au lieu de 20% aujourd’hui. En termes clairs, s’il y a aujourd’hui 100 postes mis au concours, sont ouverts 20 postes à la promotion interne. Dorénavant, pour 100 postes au concours pourront être ouverts 40 postes à la promotion interne.
- Une clause de sauvegarde portée de 3,5 à 5%. Ce qui veut dire une nette augmentation du nombre minimal de postes offerts à la promotion.

- La révision des règles de reprise de l’ancienneté en catégorie C dans un sens plus favorable. (Les règles de reprise d’ancienneté de 8/12ème jusqu’à 12 ans et de 7/12ème au-delà, étant remplacées par la reprise des 2/3 des années de service en catégorie C).

- CÔTÉ TRAVAIL -

- Pour le "côté travail" l’UNSA ne peut que pointer l’incurie d’une administration (DAGEMO) qui, depuis 3 ans, est incapable de mettre en place le corps de secrétaire administratif que toutes les catégories "C" attendent, leur carrière sur la filière administrative est stoppée, c’est inadmissible ! : "on" nous dira que : "c’est la faute de "je-ne-sais-qui" ! Démagogie est le maître mot !

- Mais, en attendant, ce sont les agents qui en font les frais, pour "la France d’en bas" comme aurait dit "certain", la hiérarchie sommitale de notre administration (S.G., DAGEMO, DAGPB), qui perd totalement la mesure des choses et des difficultés rencontrées doit penser que : "ce n’est pas très grave après tout, cela ne les concerne et ne les atteind pas..." Quel mépris ! Quelle morgue !

- Y-A-T-IL RÉELLEMENT UNE VOLONTÉ "POLITIQUE" DE FAIRE AVANCER LES CHOSES ?

- Pour l’UNSA : La réponse est malheureusement NON !


P.-S.

- Pour un syndicalisme différent, avec vous ! l’UNSA 100 % pas pareil !
- NE LAISSEZ PLUS LES AUTRES DECIDER POUR VOUS !
- Choississez l’UNSA !

titre documents joints