Contact

Campagne de l’OIT contre les discriminations au travail...

- Pour la troisième année consécutive, le Bureau de l’Organisation internationale du Travail en France lance une campagne de soutien de l’action de l’OIT pour la défense des droits fondamentaux au travail. Le refus des discriminations au travail est le thème retenu pour la campagne 2007 qui se déroulera en trois phases :

- En décembre 2007, présence dans le métro parisien, le RER et sur les panneaux lumineux de la ville de Paris d’une affiche « Refuser les discriminations au travail » ;

- En janvier 2008, affichage dans plusieurs grandes villes de province et campagne d’information ;
En mars 2008 un colloque national traitera de la prise en charge des discriminations par les multinationales françaises et par les acteurs sociaux économiques.

- Cette campagne s’appuiera sur le rapport global 2007 de l’OIT intitulé « L’égalité au travail : relever les défis » qui montre que malgré de notables avancées, discriminations et inégalités persistent sur le lieu de travail, depuis leurs formes les plus traditionnelles, sexe, race ou religion, jusqu’à de nouvelles formes fondées sur l’âge, l’orientation sexuelle, la santé, la séropositivité, le handicap.

- Lors de la célébration de la journée internationale des personnes handicapées (3 décembre 2007), l’OIT a rappelé que 470 millions de personnes en âge travailler dans le monde, sont discriminées dans l’accès au travail.

- En Europe, une personne âgée de 16 à 64 ans a 66% de chances de trouver un emploi ; ce taux tombe à 47% pour une personne modérément handicapée et à 25% pour une personne gravement handicapée.

- La discrimination ethnique reste préoccupante. En France, une enquête par tests de discrimination réalisée en 2006 sous l’égide du Bureau International du Travail (BIT) et du ministère de l’Emploi, a révélé que seulement 11% des employeurs testés ont respecté une égalité de traitement, alors que 70% des employeurs ont favorisé le candidat ou la candidate « français de souche ».

- Fait nouveau, le premier baromètre publié par l’Observatoire des discriminations révèle que dans notre pays la discrimination par l’âge arrive en tête : une personne de 48-50 ans a trois fois moins de chance de trouver un emploi qu’une personne de 28-30 ans.

- Active dans le combat contre les discriminations sous toutes leurs formes, l’UNSA s’associe à la campagne de l’OIT. Deux pages du numéro de décembre d’UNSA Magazine lui sont dédiées et le colloque « Combattre les discriminations » organisé par l’UNSA le 4 décembre a permis au directeur du bureau de Paris de présenter l’action de l’OIT.