Contact

Action sociale interministérielle - Pour l’UNSA, l’objectif est 4 000 places en crèches !

L’UNSA Fonction publique a écrit à Olivier Dussopt, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Action et des Comptes Publics, pour attirer son attention sur la nécessaire augmentation de places en établissement d’accueil pour jeunes enfants.

Dans le cadre du Comité inter­mi­nis­té­riel consul­ta­tif d’action sociale des admi­nis­tra­tions de l’État (CIAS), un des objec­tifs de l’UNSA Fonction publi­que est de déve­lop­per l’offre, qui s’établit actuel­le­ment à 2 900 afin d’attein­dre, a minima, 4 000 places en crè­ches.

- Les cons­tats sont par­ta­gés :

- la progression du nombre de places de crèche demeure très inférieure à celle des besoins ;
- le manque de places d’accueil collectif pénalise surtout les parents les moins fortunés ;
- le déficit en places de crèche a des conséquences négatives sur les taux d’emploi féminin ;
- les inégalités territoriales sont considérables

L’UNSA Fonction publi­que pré­co­nise donc que le projet d’accord-cadre natio­nal alloti régio­na­le­ment, d’ores et déjà étudié et pré­senté dans les ins­tan­ces du CIAS, soit mené à bien. Tout en maî­tri­sant le budget dédié à la thé­ma­ti­que de la Famille, cette nou­velle moda­lité per­met­trait :

- d’augmenter le nombre de places ;
- d’obtenir le meilleur rapport qualité/prix ;
- d’harmoniser les modalités d’attribution ;
- d’assurer la transparence et l’équité de traitement.

Pour l’UNSA Fonction publi­que, déve­lop­per et amé­lio­rer les condi­tions d’accueil des enfants et de vie des parents est un pro­grès pour tous.